Accueil Présentation Histoire Les Hommes illustres
Les Hommes illustres PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 05 Août 2009 09:13




Albert LIBIEZ
Juge de paix à Pâturages. Premier Président d’Honneur des "Amis de Colfontaine".
Prisonnier politique en 14-18 et déporté le 25 juin 1942 en Allemagne où il mourut au camp d’Esterwegen le 9-8-1943, à l’âge de 66 ans.


Achille DIEU
Instituteur à Pâturages, membre des "Amis de Colfontaine". Délégué pour le baguage des oiseaux. Arrêté par les allemands le 8 avril 1942, il fut exécuté à Dortmund le 2-6-1943 à l’âge de 34 ans.


Jacques LIBIEZ
Pharmacien. Prisonnier politique mort pour la Patrie le 28-9-1944 à l’âge de 25 ans


Achille DELATTRE (Pâturages 24-8-1879, Baudour 13-7-1964)
Homme politique socialiste issu d’un milieu modeste, d’abord ouvrier mineur, puis vendeur de journaux, il devient ensuite rédacteur à "L’Avenir du Borinage" et secrétaire du président du Syndicat des Mineurs.
Député de Mons de 1921 à 1954. Il fut ministre du travail (1935-1939), ministre du combustible (1947-1948) et Ministre d’Etat en 1945.
Bourgmestre de Pâturages de 1939 à 1940 puis de 1944 à 1952.
Il est l’auteur de quelques ouvrages: "Histoire d’une famille de mineur"(1946), "La lutte contre le grisou "(1931), "La nationalisation des mines" (1924)


Armand SIMON (Pâturages 3-03-1906, Frameries 15-6-1981)
Dessinateur surréaliste autodidacte. Il participa aux travaux des surréalistes du Hainaut et en 1938 fut l’un des fondateurs du groupe “Ruptures”. Travailleur inlassable, il s’était spécialisé dans le dessin noir et blanc d’inspiration fantastique et surréaliste dans lequel l’épouvante, le morbide et l’érotisme ont leur place. Il illustra les “Chants de Maldoror” de Lautréamont.


Jules ABRASSART alias Jules Aimeflor (Pâturages 20-5-1826, Louvain 11-6-1893)
Professeur et poète élégant et fécond. Il publia "Les abeilles" en 1847, "Les illusions" en 1855, poèmes lyriques. Il fut souvent couronné en Belgique et à l’étranger.


Valentin VAN HASSEL alias Henri Raveline (Pâturages 10-9-1852, Pâturages 9-1-1938)
Médecin et écrivain, il participa pendant ses études de médecine à Bruxelles à la vie artistique de la capitale. Pendant 50 ans, il fut médecin des charbonnages et se dévoua au sort des mineurs. Il fut pendant 20 ans rédacteur en chef des “Annales médico-chirugicales du Hainaut”. En 1887, il se lança dans la politique et fonda le “Journal du Borinage”. Il se consacra aussi à la littérature régionale en appartenant au mouvement naturaliste. Auteur wallon, par ses pièces de théâtres et ses contes, il montra un amour ardent pour son Borinage natal.


Léon GOBERT (Wasmes 27-12-1869, Mons 15-4-1935)
Sculpteur et professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Mons. II est un des représentants les plus réputés de la sculpture montoise. Très attaché au Borinage, il se spécialisa dans des oeuvres se rattachant à la mine et à son terrain. Parmi ses œuvres, on retrouve la Fontaine du Ropieur à Mons et les deux sculptures de mineurs dans le parc communal de Wasmes.


Gustave FAGES (Wasmes 28-10-1827, Péruwelz 25-4-1897)
Ingénieur des mines, directeur des charbonnages à Bernissart (1875), il apporta toute son expérience au service des Musées lors de la découverte des “antédiluviens” pour l’extraction et le remontage des squelettes découverts.


Jacques-Jules MAHIEU (Wasmes 27-3-1897, La Brigue 21-07-1968)
Prêtre et militant wallon, il fut vicaire à Pâturages et à Roux. II fut sanctionné par l’évêché de Tournai en raison de son militantisme wallon indépendant. Co-fondateur de l’hebdomadaire “La Wallonie nouvelle” en 1934, il créa en 1935 le “Front démocratique wallon” qui se présenta sous le nom de “Parti démocratique wallon” aux élections de 1939. Ce fut un échec et il s’expatria en France. En 1952, il fut directeur du “Mouvement Catholique pour la Paix” et en 1954 directeur du “Secours de Belgique”.


Marcel BUSIEAU (Wasmes 31/08/14 – Boussu 3/08/1995)
Marcel BUSIEAU est né à Wasmes le 31 juillet 1914 dans une famille de mineurs. Il commença sa vie de militant à la section des étudiants socialistes de Mons. En 1935, il devient secrétaire régional du syndicat des enseignants socialistes (P.E.S.) Résistant, il édita le journal clandestin « La Pensée socialiste ». Il publia divers livres au cours de sa carrière politique (Démocratie et enseignement, Dix femmes qui ont marqué leur époque, Les Cinq Présidents… ). Il fut bourgmestre de Wasmes (1953-1976) puis, dès la fusion des communes, premier bourgmestre de Colfontaine (1976-1983). Douze heures à peine après son installation, pendant la nuit du 13 janvier 1953 éclata dans un charbonnage de la commune dénommé « Marcasse » un coup de grisou qui fit vingt-quatre victimes dont une majorité de mineurs italiens. Député de l’arrondissement de MONS (1954), sénateur coopté puis élu (1956-1982) et enfin Ministre des P.T.T. (1961-1963). Marcel Busieau a également été désigné comme délégué du Gouvernement belge à l’Assemblée générale de l’O.N.U. en 1960. Il est décédé à l’âge de 80 ans.

Mise à jour le Mercredi, 05 Août 2009 10:22
 
Bannière