Pâturages PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 05 Août 2009 08:42

(Superficie de 332 ha., altitude de 88,6 mètres)

 

Jadis, Pâturages était une vaste étendue de terrains incultes où les habitants de Quaregnon, Eugies, Frameries et Jemappes venaient y faire paître leurs troupeaux.

 

Mais de longs procès opposèrent le chapitre de Sainte-Waudru et les comtes de Hainaut au sujet de ces pâturages. Finalement, ces terres incultes furent partagées entre le chapitre de Sainte-Waudru, l’évêque de Cambrai et les habitants des quartiers communs.Comme ces communs pâturages ne pouvaient être ni vendus, ni donnés aux étrangers, de nouveaux procès eurent lieu aux XV ème et XVI ème s. quand l’exploitation charbonnière commença.

 

C’est au XVII ème s. que les lieux furent occupés dans le bois de Colfontaine.Avec l’accroissement de la population, une chapelle fut érigée en 1680. La paroisse fut créée cinq ans plus tard.

La collation de la cure était à l’abbaye de Saint-Ghislain. Fénelon en disgrâce, habita “La Belle Maison” à l’orée de la forêt de Colfontaine. C’était sa résidence temporaire pendant ses tournées pastorales entre 1695 et 1715.

II y soigna des blessés de la bataille de Malplaquet, réfugiés dans la forêt de Colfontaine.

 

C’est à Pâturages qu’on installa, vers 1735, la première machine à feu du Borinage.

 

La localité obtint son autonomie communale en 1792 pour devenir chef-lieu de canton en 1801.

Mise à jour le Mercredi, 05 Août 2009 10:21
 
Bannière